Ascendants de Louis Appia

Daniel Appia (1635-1689)
Lors de la « Glorieuse rentée », une troupe de Vaudois partit des Grisons, mais les 122 compagnons furent interceptés à Uri en se rendant au rendez-vous de
Prangins. Ils furent emmenés à Turin où le capitaine Daniel Appia (ancêtre de Louis Appia) mourut en prison avec ses compagnons.
Son épouse, Constance Vertu, rentra à Saint Jean en 1690 avec ses quatre enfants.

Paul Appia (1683-1757), dit « l’ancien », trisaïeul de Louis
Paul Appia, dit « l’ancien », était le fils cadet du capitaine Daniel Appia. Né en 1683, il mourut en 1757 à Bobi.
Il était le trisaïeul de Louis. Paul fut pasteur à Prarustin, Rocheplatte, Villar et Bobi. Comme bien des pasteurs, il fut successivement secrétaire, adjoint et modérateur. Paul a laissé peu d’écrits, mais on voit son écriture dans les documents des synodes lorsqu’il en était le secrétaire. En 1708, il épousa Marie-Madeleine Arnaud, nièce du célèbre capitaine et pasteur Henri Arnaud. Ils eurent 8 enfants, dont 5 garçons. Le premier est mort en bas âge, les deux suivants furent pasteurs et les deux cadets furent l’un négociant et l’autre militaire.

Paul Joseph Appia (1720-1791), dit « le jeune », arrière grand-père de Louis
Paul Joseph Appia, l’arrière grand-père de Louis, dit « le jeune », était le troisième fils de Paul l’ancien. Il est né en 1720 à Prarustin et mourut en 1791 à La Tour.
Il fit ses études de théologie à Neuchâtel, Bâle et Lausanne. De retour aux Vallées, il fut pasteur à Prarustin, Rocheplatte, Bobi, Rora et pasteur honoraire des Coppiers (La Tour). Sa vie fut pleine d’évènements malheureux, que se soit dans son ministère ou dans sa vie familiale, et sa santé fut altérée après avoir contracté la petite vérole. Comme son père, il fut tour à tour secrétaire, adjoint et modérateur. En 1749, il épousa Jeanne Fornier (ou Tournier) et ils eurent trois enfants : Paul Jean Daniel, qui fut magistrat et qui eut trois enfants, Jean-Louis et Jeanne qui resta célibataire.

Jean-Louis Appia (1752-1787), grand-père de Louis
Jean-Louis Appia, le grand-père de Louis, est né en 1752 à Prarustin et mourut après 1787.
Il fit des études de théologie en Suisse, puis bifurqua vers l’horlogerie. Il exerça sa profession d’horloger d’abord à Genève puis à La Tour. En 1776, il épousa Marianne Baptistine Brezzi. Ils eurent quatre enfants : Marie, morte à 19 mois, Jaquet qui est resté célibataire et qui fut négociant en Angleterre, Paul Joseph qui est le père de Louis et Jean-Baptiste qui est resté célibataire et qui fut négociant à Turin et Palerme. Abandonnés par Jean-Louis, qui disparut en 1787, sa femme et ses enfants allèrent vivre chez Paul le Jeune, qui était déjà âgé et infirme.

Paul Joseph Appia (1782-1849), père de Louis
Épouse en 1814 Caroline Develay
Pasteur à Hanau et Francfort

Références :

  • Béatrice APPIA, « Une famille vaudoise du Piémont du XIVe au XIXe siècle (Documents recueillis, présentés et commentés par Béatrice Appia) », Torre Pellice, Bollettino della Società di Studi Valdesi, n°127, juin 1970, p. 3-39.